Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    Méditations pour le temps de Carême    >    Méditations Carême 2015    >    Méditation pour le troisième dimanche de Carême 2015 (8 mars)
Intention de prière

"Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ?...

...Encore un peu, très peu de temps,...
Les sourds ... entendront les paroles du livre.
Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,
leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus
dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs,
et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage,
qui faussent les débats du tribunal et sans raison déboutent l’innocent."

( d’après Isaïe 29, 17-21)

Appels à intervention
La lettre de l’ACAT Avril 2022

Mexique : la police et la justice ont cultivé le recours à l’aveu forcé !
RDC : Celui qu’on surnommait Dodo n’avait que 22 ans !
Campagne BELARUS

« Ce qui est semé périssable ressuscite impérissable ; ce qui est semé sans honneur ressuscite dans la gloire ; ce qui est semé faible ressuscite dans la puissance ; ce qui est semé corps physique ressuscite corps spirituel »

(1 Co 15, 42-44)

La lettre de l’ACAT juin 2022 – action et prière, et bonnes nouvelles-

Zoom : Burundi et Togo

„Mes soupirs sont ma nourriture,
Et mes cris se répandent comme l’eau“.
Job 3:24
La lettre de l’ACAT : actualités, action Mai 2022

Bonjour à tous,

Nos pensées vont d’abord à tous ceux qui vivent les moments les plus affreux et éprouvants de leur existence, pas vraiment loin de chez nous. Que le Père, le Fils et le St Esprit se tiennent à leurs côtés et les aident à résister.

Malgré la nuit qui est descendue sur notre Europe, depuis le 24 février dernier, nous espérons que vous continuez, vous, votre bonhomme de chemin, dans la lumière de Pâques. L’ACAT continue son action puisque le 28 avril se déroulait la deuxième session de l’aventure Shadow Games. Cette fois avec la présence de la FIACAT, partie prenante et à l’origine du projet. Un succès, avec plus de 100 participants !

Il est fort probable qu’un second volet complète cette lettre de mai (en effet, à l’inverse de ce dont cette Lettre pourrait donner l’impression, il n’y a pas que des bonnes nouvelles ; il y a le pendant de ces bonnes nouvelles – par exemple en Arabie Saoudite –, et il y a la guerre (ça, pas besoin de le rappeler), ainsi que d’autres informations.

Un grand merci à tous ceux qui nous soutiennent toujours. Nous avons besoin de vous. Comme tous les mois, n’hésitez pas à nous faire part de vos idées, envies, propositions…

En union de prières,

Cécile Auriol, pour l’ACAT Belgique

La lettre de l’ACAT mars 2022 / Volet 1 – action -

+ Volet 2 (Déclaration de l’ACAT (GRU), AU supplémentaire Vietnam et plus encore ...)

La lettre de l’ACAT février 2022
Méditation pour le troisième dimanche de Carême 2015 (8 mars)

En ce 3ème dimanche de Carême, ce sont davantage les textes du Premier Testament (le Décalogue en Exode 20 : 1-17) et de l’épître (I Cor 1 : 22-25) qui résonnent en moi, au vu de notre engagement de militants au sein de l’ACAT.

1 Sur le Sinaï, Dieu prononça toutes les paroles que voici :
2 « Je suis le SEIGNEUR ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison d’esclavage.
3 Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi.
4 Tu ne feras aucune idole […] » (Exode 20 : 1-4)

Le Décalogue s’ouvre sur cette proclamation d’un Dieu libérateur, qui fait sortir de l’esclavage : Dieu s’engage envers l’homme pour qu’il se redresse, regagne son autonomie, quitte la dépendance du plus fort, du plus brutal, retrouve dignité à ses propres yeux et confiance en ses capacités ; mais il est surtout celui qui fait sortir d’Egypte, à savoir de l’angoisse : « Egypte » en hébreu se dit « mitsraïm » qui signifie littéralement « angoisses, détresses, lieux resserrés qui étouffent ».

Quand Dieu se proclame Dieu libérateur, il n’est pas le magicien qui fait tout à notre place, mais il est celui qui nous libère de ces puissances intérieures qui nous retenaient prisonniers de nous-mêmes ou de la puissance qui voudrait nous aliéner. Il revendique la seule et unique présence en nos vies pour les guider sur un chemin de vie, loin des idoles qui nous abusent et nous exploitent : il nous a créés pour être partenaires libres et responsables de nos choix.

Notre prière pour les prisonniers, leurs défenseurs et leurs bourreaux peut s’accrocher à cette promesse : personne ne peut s’arroger le droit de décider à la place d’un autre ce que ce dernier doit penser, prier, revendiquer.

Mais surtout notre prière pour les prisonniers peut être un rappel à Dieu de son engagement de libérer des angoisses, des incertitudes, de l’inconnu du lendemain… Que savons-nous de ce qu’endurent ceux qui, dans les prisons, sont dans l’attente d’un interrogatoire, d’une comparution… ?

Utopie... ? Vœu pieux… ? Inutilité de cette prière ?

22 Frères, alors que les Juifs réclament des signes miraculeux, et que les Grecs recherchent une sagesse, 23 nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes.
24 Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie, ce Christ est puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
25 Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes. » (I Cor 1 : 22-25)

Notre foi sera toujours en décalage par rapport aux standards de notre monde... Mais c’est pour ce monde que Dieu a envoyé son Fils, sagesse de Dieu, folie du monde, fort en sa faiblesse, ressuscité des morts, pour nous donner d’espérer contre toute espérance et de continuer à croire que l’amour donné par Dieu est plus fort que la brutalité et la bêtise humaine.

Prière

Nous te prions Seigneur pour Asma, Mariam et Alyaziyah Khalifa al Suwaidi, trois sœurs qui sont victimes de disparition forcée depuis le 15 février. Elles menaient une campagne active et pacifique via les réseaux sociaux pour libérer leur frère condamné en 2013 à dix années d’emprisonnement pour motifs politiques.

Nous te les présentons, ainsi que leur famille, pour que tu apaises leurs craintes en leur faisant ressentir la douceur de ta présence. Toi, le Dieu libérateur, proclame sur leur vie et dans leur cœur, la parole qui redonne souffle, espace et espérance au sein des ténèbres.

Amen

[Méditation proposée par le pasteur Isabelle Detavernier]

  Imprimer