Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Agir    >    Appels à intervention    >    La lettre de l’ACAT -actualités, action – Juillet 2021
Intention de prière

"Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ?...

...Encore un peu, très peu de temps,...
Les sourds ... entendront les paroles du livre.
Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,
leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus
dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs,
et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage,
qui faussent les débats du tribunal et sans raison déboutent l’innocent."

( d’après Isaïe 29, 17-21)

Appels à intervention
La lettre de l’ACAT octobre 2021

Chers amis,

Ce mois-ci nous vous proposons une sélection sui generis, qui constitue le fil rouge des préoccupations de notre ACAT.
A la Une, la Journée mondiale contre la peine de mort, dans 4 jours exactement. ( Ce qui implique que vous recevrez encore un mail de nous, avec de la documentation et cette Newsletter complète et optimisée sous format réduit, et dont vous devez vous débarrasser s’il est indésiré).
Nous avons par ailleurs reçu"des plaintes " concernant les adresses emails réfractaires des destinetaires de nos appels urgents. Réponses en rouge, dans le corps de la newsletter.
Vous pouvez vous exprimer via acat.belgique@gmail.com, je suis à votre diposition.
Bonne continuation et bon mois d’octobre !

Cordialement,

Cécile Auriol (ACAT- Belgique)

La lettre de l’ACAT septembre 2021 – action et prière-

Chers amis,
Pour la plupart d’entre nous, la rentrée est déjà derrière nous. Que celle-ci soit honnie ou redoutée, ou au contraire, vivement attendue, nous devons faire face et reprendre le cours normal de nos activités. (Retrouvez ici l’animation audio du 2 septembre 21 de notre Pasteur Isabelle).
Quant au QG itinérant (flottant, volant), en tout cas, délocalisé de l’ACAT- Belgique, il a certes rencontré des difficultés de taille pour cette reprise, mais a finalement le plaisir de vous adresser ses premières actions urgentes, dans un format peu habituel.
Que l’espérance nous procure la force, la constance et l’intelligence pour combattre non seulement l’inéluctable adversité, mais aussi l’injustice et l’arbitraire qui hélas meurtrit (de plus belle ?) les peuples de la terre.
Pour lutter et continuer, demeurons impavides, fermés et sourds aux paroles de discorde. Restons sereins et unis, dans l’esprit acatien des origines.
Vous pouvez vous exprimer via acat.belgique@gmail.com.
Belle suite de rentrée !

Cordialement,

Cécile Auriol (ACAT- Belgique)

La lettre de l’ACAT -actualités, action – Aout 2021

Chers tous,
A l’ACAT, nous allons toujours contre la torture. En pensée, ou par la prière, nous marchons aussi aux côtés de ces jeunes Acatiens qui sillonnent à vélo le bocage normand, ainsi que nous l’a appris Google Alerts, en portant la cause de Germain Rukuki.
Quant à vous Tous, nous espérons que vous vous portez tous bien et que cela durera.
Ce mois-ci, nous ne vous proposerons, dans un premier temps, qu’un seul appel estampillé « Belgique » : nous sommes en vacances n’est-ce pas ? Les actualités de la FIACAT sont d’ailleurs un peu celles du mois passé avec ici, le rapport CAT de notre coalition d’organisations de la société civile, soumis à l’examen de l’ONU en juillet, et là, le rapport EPU examiné par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, avec lien vers chronique RCF.

Cordialement, et merci à ceux qui, hors du « cercle des administrateurs », nous soutiennent, particulièrement à François(e), T-M, Béa, Daniel, Jacques, Yannick et Henri… Ils se reconnaîtront !

A bientôt !

Cécile Auriol (ACAT- Belgique) Exprimez-vous (acat.belgique@gmail.com).

La lettre de l’ACAT -actualités, action – Juillet 2021

Chers tous,

A l’ACAT, cet été, « [nous irons] avec cette force que [nous avons] » (Juges 6:14, motto de la Nuit des Veilleurs 2021). Certainement, nous ne baisserons pas la garde à la faveur de l’été et nous ne nous laisserons pas endormir par les bons mots qui, ces jours-ci, fusent de toute part, alors que déjà se pointent de gros nuages sombres. En effet, nous n’en avons pas fini avec la souffrance, la violence, les incendies, la pandémie et ses conséquences, et encore moins avec la pratique de la torture. Combattre ces fléaux demande force et persévérance.

C’est pourquoi nous espérons que vous commencerez cet été en excellente santé. Au sommaire de notre lettre mensuelle :

· nos appels mensuels avec des nouvelles de l’appel urgent européen, qui concernait la dérive martiale en Colombie ;

· les actualités de la FIACAT et de l’ACAT avec ici, le rapport CAT déposé par notre coalition d’organisations de la société civile, soumis à examen à partir du 12 juillet et là, le rapport EPU examiné par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies,–avec le lien vers une chronique RCF.

Assurément l’action de l’ACAT est rendue possible par les bons offices de l’Esprit saint, mais aussi grâce à votre fidèle soutien. Ainsi, portez-vous bien, si possible dans la joie. Profitez bien de vos frères et sœurs, et de la profusion de l’été, mais gardez quand même une certaine prudence !

Cordialement, et merci à ceux qui nous soutiennent !

Cécile Auriol (ACAT- Belgique)

La lettre de l’ACAT -actualités, action juin 2021– Pentecôte et lendemains
La lettre de l’ACAT -actualités, action – Juillet 2021

Chers tous,

A l’ACAT, cet été, « [nous irons] avec cette force que [nous avons] » (Juges 6:14, motto de la Nuit des Veilleurs 2021). Certainement, nous ne baisserons pas la garde à la faveur de l’été et nous ne nous laisserons pas endormir par les bons mots qui, ces jours-ci, fusent de toute part, alors que déjà se pointent de gros nuages sombres. En effet, nous n’en avons pas fini avec la souffrance, la violence, les incendies, la pandémie et ses conséquences, et encore moins avec la pratique de la torture. Combattre ces fléaux demande force et persévérance.

C’est pourquoi nous espérons que vous commencerez cet été en excellente santé. Au sommaire de notre lettre mensuelle :

· nos appels mensuels avec des nouvelles de l’appel urgent européen, qui concernait la dérive martiale en Colombie ;

· les actualités de la FIACAT et de l’ACAT avec ici, le rapport CAT déposé par notre coalition d’organisations de la société civile, soumis à examen à partir du 12 juillet et là, le rapport EPU examiné par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies,–avec le lien vers une chronique RCF.

Assurément l’action de l’ACAT est rendue possible par les bons offices de l’Esprit saint, mais aussi grâce à votre fidèle soutien. Ainsi, portez-vous bien, si possible dans la joie. Profitez bien de vos frères et sœurs, et de la profusion de l’été, mais gardez quand même une certaine prudence !

Cordialement, et merci à ceux qui nous soutiennent !

Cécile Auriol (ACAT- Belgique)

« Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient.
Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés ; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus. » Actes 16:25-26

Actions du mois de mai 2021 : Sahara Occidental

(ACAT France)

Acharnement contre Mohamed Lahmine

En 2021, la République arabe sahraouie démocratique reste une intangible pomme de discorde sur la scène internationale. Alors qu’elle est indépendante, son statut reste indéterminé : quelque 40 ans après, les référendums attendus, et surtout, la décolonisation du territoire n’ont jamais eu lieu. C’est que le Maroc s’est accaparé ces 266 000 km² arides (grosso modo 50% de sa superficie) où, essentiellement, des pasteurs nomades conduisent quotidiennement leur troupeau. Au cœur des années 70, la Cour internationale de justice avait reconnu au Sahara espagnol des liens ante coloniaux avec ses voisins marocain et mauritanien, mais rien qui ne justifie un déni du droit à l’autodétermination des autochtones. Afin d’établir l’emprise chérifienne, le Roi Hassan II, adversaire de l’indépendance du Sahara Occidental longtemps sous la coupe espagnole, avait lancé une marche verte forte de 350 000 volontaires, tandis qu’un mouvement de résistance du peuple du désert se consolidait et s’organisait autour du Front Polisario, dont les héritiers actuels sont, justement, ces militants sahraouis dont le traitement nous indigne : ils sont enlevés, torturés, puis abandonnés au milieu du désert. Un cas emblématique : Mohamed Lamine

Voici la lettre à Josep Borrell Fontelles, Haut Représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité

Actions du mois de juin 2021 : Vietnam

(Frontline Defenders)

Acharnement contre madame Nguyen Thúy Hahn

Le 7 avril dernier, des policiers de Hanoï ont arrêté Nguyen Thúy Hahn. Depuis 2016, la défenseure, proie d’un acharnement judiciaire forcené, avait été interpellée arbitrairement plusieurs fois. Elle est actuellement détenue dans la prison 2 du district de Thuong tin à Hanoi.

Voici la lettre la concernant.

Actions du mois de juin 2021 : Colombie

(OMCT)

Tangente martiale et respect des droits humains

La répression n’a pas faibli, à l’approche des calendes de juillet 2021.

Notre ACAT est l’une, parmi plus de 300 ONG, des signataires de la déclaration conjointe HCR 47 présentée au Conseil des droits de l’homme de l’ONU ce premier juillet. Nous vous rappelons que les ESMAD chargent les manifestants, armes à feu ou grenades au poing et déploient des moyens disproportionnés à des fins d’intimidation.

Michelle Bachelet, haut-commissaire pour les droits de l’homme de l’ONU, a d’ailleurs demandé l’ouverture d’une enquête indépendante sur les violences, qui ont fait plus de soixante morts en un mois et bien d’autres victimes.

Voici la lettre en espagnol que nous adressons à M. Ivan Duque, ainsi que sa traduction.

Actualités Nationales

· La chronique sur l’ACAT a été diffusée le vendredi 4 juin à 12h45

· Une chronique concernant la Nuit des Veilleurs a été diffusée le vendredi 25 juin à 12h45. Les chroniques sont normalement en ligne sur le site de RCF : Au fil de la vie


Plusieurs veillées oecuméniques menées en Belgique ont eu lieu, à l’occasion de la journée mondiale des victimes de la torture, pour célébrer la Nuit des veilleurs (NDV), le 26 juin dernier. Nous vous en dirons davantage dans le prochain ACAT Info et lorsque nous parviendrons des photos et comptes rendus de ces moments, que nous serons très heureux de recevoir.

En attendant, MERCI à tous ceux, celles qui se sont joint.e.s à nous !

"Car, là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux." Matthieu 15,20


· Pour la survie de notre Asbl, nous appelons à régler vos cotisations 2021 ou simplement à soutenir la FIACAT. A cette fin, nous vous demandons de bien vouloir verser 30€ (40 € pour les couples), sur le compte :

CCP BE07 7765 9456 8166.

Cependant, veuillez bien préciser vos NOMS et ADRESSES, sur le bordereau de versement ou lors de l’introduction de vos coordonnées bancaires. Il est assez fréquent que nous ne puissions retrouver la provenance d’un don ou d’une cotisation. Nous acceptons tous les dons.

Actualités de la FIACAT

· La libération tant attendue du militant des droits de l’homme Germain Rukuki (après quatre années de détention à Ngozi) se serait enfin concrétisée. Nous vous en dirons davantage ultérieurement.

· Après plus de deux ans de détention provisoire, Paul Chouta a été remis en liberté le 20 mai 2021. Deux jours auparavant, le Tribunal de Première Instance du Mfoundi l’avait condamné à vingt-trois mois d’emprisonnement ferme.

DIVERS (…)

§ INDE : Stan Swamy, un prêtre jésuite et défenseur des droits de l’homme, est mort le 4 juillet en prison à l’âge de 84 ans, après 270 jours de détention arbitraire. Malgré son état de santé critique, -il avait été testé positif au Covid-19-, les autorités lui ont systématiquement refusé la liberté sous caution et un traitement médical.

Père Swamy avait fondé en 2005 le centre jésuite de recherche sociale et de formation "Bagaicha" à Ranchi (État de Jharkhand), pour défendre les droits des communautés indigènes Adivasi, déplacées par la force, et dénoncer la discrimination et l’acquisition illégale de leurs terres.

§ À HONG-KONG : le 2 juillet 2021, Tonyee Chow Hang Tung a comparu devant la Magistrates Court de Kowloon Ouest, qui a refusé de lui accorder la liberté sous caution. La prochaine révision de cette sentence est fixée au 9 juillet, la prochaine audience au tribunal, au 30 juillet. Mme Chow, actuellement détenue au poste de police de New South Territories, risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Autres individus au coeur de nos prières : Jimmy Sham Tsz-kit, Gwyneth Ho Kwai-lam et Leung Kwok-hung, arrêtés par les autorités en vertu de la loi relative à la sécurité nationale en vigueur depuis un an, qui pourraient passer le reste de leur vie en prison.

§ En TURQUIE, la montée du discours homophobe s’avère éminemment préjudiciable aux droits des femmes. La 19e Marche des fiertés s’est déroulée le 26 juin avec, pour toile de fond, le retrait de la Turquie de la Convention d’Istanbul sur décision présidentielle, le 20 mars 2021. Les femmes de tout le pays sont descendues dans la rue pour dénoncer ce retrait, qui prenait effet officiellement ce 1er juillet. Notamment dans le quartier de Taksim à Istanbul, des manifestations le 26 juin et le 1er juillet se sont déroulées sous forte présence policière ; des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc ont été lancés contre les manifestants. Par exemple, le reporter de l’AFP Bülent Kılıç a été violemment plaqué au sol par un officier qui a appuyé son genou sur le cou du photoreporter, l’empêchant de respirer, endommageant sa caméra.
(OMCT ; A. I)


§ La corrélation entre déplacements forcés et ressources naturelles devient de plus en plus manifeste dans de nombreux pays africains confrontés à l’afflux de réfugiés. À l’occasion du 20 juin, Journée mondiale des réfugiés, Johan Viljoen, directeur de l’Institut Denis Hurley pour la paix (DHPI), basé à Pretoria, a déclaré que la générosité de certains donateurs et pays d’accueil assurant la protection des réfugiés, ne traitait que les symptômes de la crise. « Les déplacements forcés sont en réalité liés à la richesse minérale d’un pays. Un message des évêques congolais souligne d’ailleurs la relation sans équivoque entre la violence dans l’est du pays et ses vastes richesses minérales ; le récent déplacement forcé à Cabo Delgado, au Mozambique, suit le même schéma : les communautés chrétiennes et musulmanes vivaient en harmonie jusqu’à ce que l’un des plus grands gisements de gaz naturel liquide du monde y soit découvert, engendrant des tensions entre le nord et le sud du Nigeria, les deux régions revendiquant la propriété du pétrole du sud-est. Les citoyens des pays développés soulignent le caractère insoluble et perpétuel des conflits en Afrique mais oublient qu’ils n’auraient pas de téléphones ou d’ordinateurs portables sans le coltan de l’Est de la RDC, que l’essence qu’ils mettent dans leur voiture provient du delta du Niger et que la plupart des objets high-tech du quotidien sont fabriqués à partir de minéraux extraits des dunes de sable vierges de la côte de l’océan Indien ou des jungles primitives d’Afrique centrale, au prix d’une destruction massive des habitats naturels et d’un déplacement violent et forcé des communautés locales". M.Viljoen de conclure : « À la lumière de ce constat, les pays développés se doivent de passer au crible le travail de leurs multinationales en Afrique. Et cesser de "soutenir inconditionnellement" le travail de ces dernières au nom de la protection de leurs intérêts économiques. »

(The Tablet)


Seigneur, aide-nous à nous engager

« Bénis-nous, Seigneur, en nous mettant mal à l’aise … mal à l’aise face aux réponses simples, aux demi-vérités et aux relations superficielles, afin que nous puissions vivre en harmonie avec nous-mêmes.

Bénis-nous, Seigneur, en faisant que nous soyons en colère … en colère devant l’injustice, l’oppression et l’exploitation humaine, afin que nous puissions travailler pour la justice, la liberté et la paix.

Bénis-nous, Seigneur, en nous donnant des larmes … des larmes à verser pour ceux qui souffrent du rejet, de la famine et de la guerre, afin que nous puissions tendre les mains pour les consoler et changer leur souffrance en joie.

Bénis-nous, Seigneur, avec suffisamment de folie … pour croire que nous pouvons FAIRE ce que d’autres prétendent impossible. De tout notre être, nous voici, Dieu notre Père, pour qu’avec ta grâce et la force de ton Esprit, le monde soit délivré de la mort et du mal.

« AMEN »

Nuit des Veilleurs 2021, Église St Eloi Paris


Retrouvez plus d’information sur le site Internet de l’ACAT

Suivez et « soutenez » notre page Facebook

Soutenez l’ACAT en faisant un don : CCP : BE07 7765 9456 8166

----

Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, Rue Brogniez 44, 1070 Bruxelles

ACAT- Belgique/ België/ Belgium Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, Rue Brogniez 44,1070 Bruxelles.

  Imprimer

Documents joints